La Chasse au trésor - Namur (Belgique)

Emploi

En juin 2011, le taux de chômage de la commune s'élevait à 16,61 % de la population en âge de travailler, selon le Forem. À titre de comparaison, il s'élevait à 15,79 % en juin 2009 et 15,12 % en juin 2008.

Secteur primaire

Secteur secondaire

Secteur tertiaire

Namur compte un grand nombre d'entreprises dynamiques du secteur tertiaire.

Marchés

Les marchés hebdomadaires de l'entité se déroulent aux jours et endroits suivants :

  • Lundi de 8 h à 13 h : Belgrade, place du Bia Bouquet ;
  • Mardi de 8 h à 13 h : Salzinnes, place Louise Godin ;
  • Mardi de 14 h à 18 h 30 : Flawinne, parking longeant la rue Vigneron Colin ;
  • Mercredi de 12 h à 18 h 30 : Namur (Gare), place de la Station ;
  • Mercredi de 14 h 30 à 19 h : Boninne, place Arthur Blairon ;
  • Jeudi de 8 h à 13 h : Jambes, place de Wallonie ;
  • Vendredi de 16 h à 19 h : La Plante, av. Félicien Rops (marché de produits biologiques et fermiers) ;
  • Samedi de 8 h à 13 h : Namur (centre-ville), excepté le 3e weekend de septembre (Fêtes de Wallonie);
  • Dimanche matin: brocante de Jambes, Quai et Boulevard de Meuse.

Administration communale et Politique

 ôtel de ville

L'hôtel de Ville de Namur se situe au no 42 de la rue de Fer. C'est un bâtiment de style fonctionnel bâti durant l'entre-deux-guerres, le précédent siège administratif de la ville ayant été bombardé pendant la Première Guerre mondiale. Avant 1976, la commune était divisée en 25 communes, chacun possédant son propre conseil communal et son propre bourgmestre.

Le mandat de Jacques Étienne, à l'issue des élections de 2006 met fin à une longue tradition socialiste. En effet, depuis les élections communales qui suivirent la fusion des communes en 1976, les socialistes avaient eu le monopole du siège de bourgmestre, avec Louis Namèche entre 1976 et 1982Jean-Louis Close entre 1982 et 2000 et Bernard Anselme entre 2000 et 2006. La coalition CdH MR Ecolo sera reconduite en 2012 sous le mandat de Maxime Prévot.

Liste des bourgmestres de Namur depuis 1830[modifier | modifier le code]

Le premier bourgmestre de Namur fut Jean-Baptiste Brabant, un homme politique de tendance catholique né à Namur le 29 août 1802. Après avoir participé au soulèvement de Namur en 1830, il fut nommé bourgmestre par le gouvernement provisoire, alors qu'il n'avait que 28 ans. Il démissionna le 24 octobre 1838, et fut remplacé par Charles Zoude. Jean-Baptiste Brabant fut également congressiste et député de 1831 à 1848. Il mourut le 4 avril 1872. Une rue de Namur, reliant la rue du 1er Lanciers au pont des Ardennes, porte aujourd'hui son nom.

Bourgmestres

Mandat

Parti

Jean-Baptiste Brabant

1830-1838

tendance catholique

Charles Zoude

1839-1842

tendance catholique

François Dufer

1842-1867

-

Xavier Lelièvre

1867-1876

tendance catholique

Émile Piret-Pauchet

1876-1879

-

Émile Cuvelier

1879-1890

-

Henri Lemaître

1891-1895

-

Ernest Mélot

1895-1908

Parti catholique

Joseph Saintraint

1908-1911

-

Arthur Procès

1912-1921

-

Joseph Saintraint

1921-1924

-

Fernand Golenvaux

1924-1931

Parti catholique

Louis Huart

1932-1963

Parti catholique

Fernand Pieltain

1964-1970

Parti catholique

Émile Lebrun

1971-1976

Parti catholique

Louis Namèche

1977-1982

PSB

Jean-Louis Close

1983-2000

PS

Bernard Anselme

2001-2006

PS

Jacques Étienne

2006-2012

cdH

Maxime Prévot

2012-…

cdH13

Quartiers administratifs

Article détaillé : Quartiers de Namur.

La commune de Namur est divisée en 46 quartiers administratifs. Ils quadrillent le territoire pour faciliter les comparaisons lors des recensements. Un certain nombre d'anciennes communes ne sont pas divisées et forment un quartier à part entière, qui porte le nom de la section. D'autres sections sont divisées, et il arrive que certains quartiers empiètent sur plusieurs anciennes communes.

Capitale de la Wallonie

Depuis 1986, de par le décret porté par Bernard Anselme, alors député (PS) de l'opposition, Namur est la capitale de la Région wallonne3, chef-lieu de la province de Namur. Sur le site du Grognon, au confluent de la Sambre et de la Meuse, se trouve le Parlement de Wallonie, qui siège dans l'ancien hospice Saint-Gilles, rénové au début des années 1990. L'Élysette, qui abrite la présidence du Gouvernement wallon, lui fait face de l'autre côté du fleuve. Les cabinets ministériels du Gouvernement wallon se répartissent dans Namur et à Jambes.

Le Parlement de Wallonie, vue depuis le Grognon

Les différentes Directions opérationnelles, ayant en charge l'administration de la Wallonie, se répartissent pour l'essentiel entre le quartier de la gare de Namur (ancien ministère de l'Equipement et des Transports) et le faubourg de Jambes (ancien ministère de la Région wallonne).

En 2010, le décret du 11 décembre 1986 a été abrogé et remplacé par un nouveau décret, plus complet, à l'initiative du Ministre-Président du Gouvernement wallon Rudy Demotte : Namur est : 1° la capitale de la Wallonie ; 2° le siège du Parlement wallon ; 3° le siège du Gouvernement wallon. (décret du 21 octobre 2010 instituant Namur comme capitale de la Wallonie et siège des institutions politiques régionalesMoniteur belge du 3 novembre 2010).

Relations internationales

Namur se positionne dans une dynamique internationale en collaboration avec quelques villes auxquelles elle s'est liée par des ententes intermunicipale14

Namur fait partie de réseaux internationaux15.

Namur mène des actions en matière de Coopération Internationale Communale15.

Des relations spécifiques sont entretenues avec 15.

Villes cousines de Namur16.

Jumelage avec des Communes du grand Namur avant la fusion des communes (1977)17